Bien choisir la couleur de torréfaction de son café

Café en grains Araku

Comment choisir la couleur de torréfaction du café ?

Le choix d’un café ne se fait pas à la légère. Il faut prendre en compte plusieurs critères pour sélectionner un café savoureux et raffiné. La force de son caractère, l’équilibre de ses parfums, son origine, sans oublier la couleur et la méthode de torréfaction du café… Pourquoi ce dernier élément est-il si important ? Comment choisir son café torréfié ?

La torréfaction du café, c’est quoi ?

La torréfaction du café consiste à cuire les grains afin qu’il dégage toutes leurs saveurs. Lorsque les grains sont cueillis, ils arborent une couleur verte qui se décline dans des tons très vifs. Pendant le processus de torréfaction, le café brunit progressivement pour emprunter la couleur marron (et ses variantes plus ou moins claires) que vous connaissez. Selon l’expérience du torréfacteur, le temps de cuisson et la nature des grains (arabica, robusta…), le résultat final empruntera une couleur différente, celle-ci traduisant des arômes tout aussi variés et riches. Les nuances s’étendent du beige au noir, en passant par le marron. Pour mieux vous y retrouver, plusieurs catégories établies permettent d’identifier plus facilement son café et ses caractéristiques : très clair, clair, moyen, foncé et très foncé. On rencontre parfois d’autres dénominations similaires allant du brun au très noir, en passant par l’ambré, l’expresso ou l’italien.

Choisir la couleur de torréfaction du café

La couleur de torréfaction du café est donc un critère fondamental pour sélectionner un produit plutôt qu’un autre selon vos préférences gustatives et vos attentes. Entre huit et treize minutes de torréfaction du café, on obtient un grain clair aux notes équilibrées et parfumées. On y dénote même une touche d’acidité plus ou moins prononcée. Au-delà des treize minutes de cuisson, le grain médium (ou moyen) développe des arômes plus doux et sucrés dont la saveur demeure persistante en bouche. Un café torréfié plus de vingt minutes a davantage de caractère et de force. Ici, l’acidité cède la place à une touche d’amertume constante qui accompagne une note grillée ou fumée en guise d’arrière-goût. La torréfaction du café permet de multiplier la subtilité des saveurs. Chaque variété possède ses qualités gustatives, ses arômes et ses parfums. Mais la richesse et la qualité d’un bon café ne se résument pas seulement à la couleur. Elles tiennent également aux différentes méthodes et techniques employées par les torréfacteurs. Et, pour vous faire votre propre opinion, vous avez toujours la possibilité de déguster différents cafés Araku pour choisir celui qui vous correspond le mieux.