Café bio : quels critères pour la certification écologique ?

grains verts

Comment produit-on un café bio ?

Bien qu’on le dise de meilleure qualité, le café bio interroge puisque peu de consommateurs connaissent véritablement les critères à respecter pour obtenir cette certification. Pour lever le mystère, on vous explique ce qu’est réellement un café issu de l’agriculture biologique.

Un café bio, c'est quoi ?

Comme son nom l'indique, un café bio est un café cultivé selon les préceptes de l'agriculture biologique. Concrètement, et contrairement à la culture intensive, le café doté du label écologique doit être cultivé sans utilisation de produits chimiques. De plus, il doit pousser sur une terre exempte de résidus chimiques depuis au minimum 5 ans. Dès lors que le sol est jugé conforme, chaque parcelle où pousse du café est identifiée et numérotée afin de garantir une traçabilité totale au produit. Ne devant en aucun cas être en contact avec un café non biologique, il doit également être suivi et contrôlé à chaque étape de sa vie. De sa production à sa commercialisation, en passant par sa récolte et sa transformation, le café bio demande une attention de tous les instants. Raison pour laquelle les producteurs, les torréfacteurs et les distributeurs doivent faire preuve de la plus grande vigilance.

Quels sont les critères pour devenir un café bio?

Qu’il s’agisse d’un café bio en grain ou moulu, chaque étape de sa vie doit respecter un cahier des charges précis. Du côté de la production, des méthodes traditionnelles sont utilisées (utilisation de chaux, installation d'une végétation dense, etc.) afin de pallier l'interdiction d'utiliser des produits chimiques. Une fois qu'il est récolté, le café bio est stocké et transporté uniquement en compagnie d'autres produits bios pour éviter une éventuelle contamination. Il en va exactement de même lors de la torréfaction. Tous les équipements et accessoires utilisés pour stocker et torréfier le café bio sont systématiquement nettoyés et n'entrent pas en contact avec un café traditionnel. Preuve des contraintes à respecter pour pouvoir utiliser l'appellation biologique, les acteurs du café bio doivent se plier à de nombreux contrôles pour prétendre à la certification. Tandis que chaque producteur obtient une accréditation valable un an, les vendeurs et torréfacteurs sont contrôlés deux fois par an. Un travail fastidieux, mais qui porte ses fruits puisque le café bio est à la fois meilleur en goût et pour l’environnement. Pour vous en rendre compte par vous-même, l’idéal est de savourer l’un des 6 cafés bio produits par Araku Coffee en Inde.