La culture du café

Une culture de café dans la vallée d'Araku en Inde

La culture du café

Il faut remonter de nombreux siècles en arrière pour trouver les prémices de la culture du café. Depuis, celle-ci a fortement évolué pour devenir celle que l'on connaît actuellement. Types de caféier, méthodes de récolte et production du café : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la culture du café.

Culture du café : le caféier et les méthodes de récolte

C'est grâce aux fruits du caféier, également appelés cerises de café, que l'on peut obtenir du café. Bien qu'il existe 90 variétés de cet arbuste, seuls quelques-uns sont cultivés pour élaborer du café. Mettant 5 années avant de donner des cerises, le caféier peut fleurir jusqu'à 8 fois par an. Quant aux cerises, elles doivent mûrir entre 6 et 12 mois avant d'être à la maturité idéale et de prendre une couleur rouge. Pour ce qui est de la récolte du café, on distingue deux techniques majeures : l’arrachement et la récolte sélective. La première, utilisée sur les plantations de café intensives, consiste à arracher manuellement ou mécaniquement l’ensemble des cerises du caféier, sans distinction de maturité. La seconde consiste à cueillir uniquement les cerises mûres à l’aide d’un peigne ou manuellement (on parle alors de picking). C’est cette dernière méthode qui permet de réaliser un café de grande qualité, car seules les cerises parfaitement mûres entrent alors dans le processus de fabrication.

Les différents types de caféier permettant la culture du café

Impossible d’aborder la culture du café sans évoquer les différentes variétés de caféier utilisées par les producteurs. On en distingue principalement deux : le robusta et l'arabica. Les plantations de robusta représentent environ 30 % de la part mondiale. Elles se trouvent généralement en plaine, à l'abri du soleil. Bien que le robusta soit plus résistant aux maladies et offre un important rendement, il est moins recherché par les producteurs et les consommateurs en raison de son goût puissant et amer. Les grains d'arabica, quant à eux, sont cultivés en altitude, entre 600 et 1 200 mètres. Ils apprécient généralement une température comprise entre 15 et 24 °C. Certaines plantations, possédant des caractéristiques bien particulières (exposition, nature du sol, etc.), permettent de produire un café dit de terroir. C'est notamment le cas des cafés exclusivement arabica proposés par Araku. On distingue également les plantations dites micro-lots. Plus rare encore que le café de terroir, le café de micro-lot est issu d'une toute petite récolte et offre des qualités gustatives et une traçabilité de premier ordre.