Le bio plus qu'une tendance de consommation

Cafe-araku-bio

Le bio : plus qu’une tendance de consommation

Si de nouveaux modes de consommation fleurissent, tels que le véganisme ou le végétalisme, ils sont tous issus d'une même préoccupation : manger plus sainement. C'est d’ailleurs pour cela que l'agriculture biologique ne cesse de se développer en France comme dans le monde. Focus sur une pratique qui est devenue bien plus qu'une simple mode.

Manger bon, manger bio : une consommation adoptée par les Français

Avant toute autre chose, il convient d'apporter une définition sommaire de l'agriculture biologique : il s'agit d'une méthode de production qui exclut la majorité des produits chimiques de synthèse. Et derrière cette forme de production se cache un phénomène apparu dans les années 1960 : celui de manger bio. Mais ce qui autrefois était simplement une mode est devenu une philosophie de vie, une envie de manger plus sainement, tout en respectant à la fois l'environnement et les producteurs.

Et à en croire les chiffres publiés par le baromètre Agence BIO/CSA, les Français ont adopté le bio puisqu'ils étaient 89 % à en avoir consommé au moins une fois en 2016 et 15 % à en consommer tous les jours. Si le café bio n'est pas encore la principale préoccupation des adeptes des produits bio, il devrait sans doute progresser dans les années qui viennent. À l'heure actuelle, ce sont les fruits et légumes, les produits laitiers et les œufs qui sont davantage plébiscités par les consommateurs de bio.

L’agriculture biologique, un marché qui ne cesse de progresser

En seulement une dizaine d'années, les produits bio sont devenus incontournables dans les cuisines des Français. Pour mieux comprendre le phénomène, il suffit de s'intéresser aux principaux chiffres du marché du bio en France (selon l'Agence BIO).

-        7 milliards : c'est le chiffre d'affaires en euros du secteur du bio en France en 2016. En l'espace de seulement 9 ans, le marché a connu une progression de 278 % ;

-        Plus de 47 000 : il s'agit du nombre d'acteurs que compte la filière biologique. Cela représente environ 32 000 agriculteurs d'exploitations biologiques et 15 000 employés travaillant à la distribution et à la transformation des produits ;

-        1,54 million d'hectares : c'est la surface consacrée à l'agriculture biologique en France en 2016. Au total, cela représente 5,7 % de la surface agricole hexagonale, soit une progression de 16 % en seulement un an. Pour se rendre compte de la transformation de l'agriculture française, il suffit de rappeler que l’agriculture biologique n'occupait qu'un peu plus de 500 000 hectares en 2002.

En tant qu’amateur de produits biologiques, pourquoi ne pas vous mettre au café bio ? Si l’expérience vous tente, faites confiance à Araku Coffee pour une première dégustation inoubliable.